Les petites passerelles

Mi-septembre, j’ai passé trois jours merveilleux sur la péniche L’Ange Gabriel,  en compagnie des auteurs et autrices Loïc Froissart, Kitty Crowther et Marine Rivoal, et de la formidable et chaleureuse équipe d’hôtes-programmateurs-matelots : Marie-Hélène, Claire, David, Marino, dans le cadre du festival littéraire naviguant Les Petites Passerelles. La péniche est partie pour un mois de navigation sur la Meuse entre la Belgique et la France, de Namur à Saint Mihiel. Des auteur·trice·s et des illustrateur·trice·s jeunesse sont invités à y séjourner pour quelques jours et proposer des rencontres, des lectures, des ateliers, des conférences, lors des escales dans les villes et villages du parcours. Avec Loïc Froissart, nous avons donc joué nos lectures musicales L’oiseau Silence et Le jour où les ogres ont cessé de manger des enfants à Namur et à Dinant.

C’était un séjour hors du temps et du monde, j’y ai puisé des sensations et des impressions, et le souvenir de la brume fantomatique du petit matin qui glisse sur l’eau et que je me suis empressée de consigner dans un livre pour ne pas l’oublier.

Les ogres en dessin live et en musique

Samedi dernier, pour fêter son installation dans ses nouveaux locaux, la formidable librairie Récréalivres au Mans nous a invités, Loïc Froissart et moi, pour une journée de lecture et dédicace. Nous avons joué à la médiathèque Aragon du Mans, la lecture dessinée et musicale adaptée de l’album que nous avons publié ensemble au printemps dernier : Le jour où les ogres ont cessé de manger des enfants. C’était la toute première représentation de cette lecture.

On a aussi pu se pavaner devant la belle vitrine ogresque concoctée par les libraires (avec l’aide de Loïc et des éditions du Rouergue).

Nous jouerons également cette lecture :

Si vous souhaitez programmer ce spectacle dans votre festival littéraire / salon / librairie / médiathèque / établissement, n’hésitez pas à nous contacter !

Quelques images des dernières lectures musicales

Le 13 janvier dernier, j’étais à la médiathèque de Mazé avec Martin Page pour jouer notre lecture musicale autour de notre roman La folle rencontre de Flora et Max. C’est une lecture créée il y a un an et qui n’a cessé d’évoluer depuis, puisque nous l’avons complètement repensée et densifiée, tant du côté du texte que de la musique.

DSC_0014 DSC_0037

le 27 janvier, c’était à Stereolux que je jouais la lecture dessinée et bruitée L’oiseau Silence, créée avec Loïc Froissart, devant une centaine d’enfants et de parents. C’est un spectacle qui s’adresse aux enfants et adultes, et que nous avons créé spécifiquement pour la scène. Il n’existe pas (en tout cas pour l’instant) de version livre de cette histoire.loiseausilence-stereolux2

Si vous souhaitez obtenir des informations ou programmer l’une de ces lectures dans votre médiathèque, établissement scolaire, salle de spectacle, ou lors d’un événement (salon, festival…), n’hésitez pas à me contacter. Pour en savoir plus sur ces spectacles et sur les autres lectures que nous proposons, rendez-vous sur le site Plateau Lecture.

Lecture dessinée et bruitée à Nantes

Le samedi 27 janvier à 11 h, je serai à Nantes en compagnie du dessinateur Loïc Froissart pour une représentation de L’oiseau Silence à Stereolux.

Cette lecture illustrée par Loïc Froissart et bruitée (theremin, appeaux, percussions diverses) par moi-même, raconte l’histoire de Céleste, une petite merlette qui est née avec une drôle de particularité : elle ne dit rien. Elle est née sans chant. Du moins, c’est ce que tout le monde croit. En réalité, Céleste possède un langage bien à elle, un chant secret que personne ne comprend, mais qu’elle est résolue à partager.

La présentation de Stéréolux :

“Sur cette trame, forte et ténue, Coline Pierré et Loïc Froissart proposent – l’une lisant et bruitant, l’autre dessinant – une lecture bruitée intimiste où, à la délicatesse du dessin qui prend vie et se déploie devant nos yeux, répondent le bruissement du langage et la crépitation des bruitages : combinés, dessin et texte disent tout le courage qu’il faut pour se faire entendre, mais aussi toute la beauté de l’inconcevable – le silence des oiseaux.”

L'oiseauSilence©StefanEbel

Création d’une histoire sonore dans une crèche

Il y a quelques temps, Stéréolux a proposé à Martin Page et moi-même de faire une résidence de quelques jours dans un crèche pour monter un projet autour du livre, de la musique et du numérique. On a donc imaginé la création et l’enregistrement d’une lecture sonore avec les enfants.
Au début du mois de juillet, nous avons passé quelques jours en immersion dans le multi-accueil Chlorophylle à Nantes pour enregistrer les enfants. Ils ont joué de la musique et réalisé des bruitages (avec des instruments et des percussions, mais aussi avec ce qu’on avait sous la main), ils ont chanté, poussé de fantastiques cris d’animaux. Les plus grands ont aussi dit des mots ou des phrases que nous avons ajoutées au montage.
Nous avons démarré la résidence avec seulement une idée vague de ce que nous allions écrire, et nous avons écrit l’histoire en fonction de ce que nous enregistrions. Elle s’est donc enrichie au fur et à mesure des idées et de la spontanéité des enfants.

Comme nous avons réalisé les enregistrements “en situation” (dans les salles communes de la crèche), le son n’est pas parfaitement propre. Il y a forcément des bruits de fond et des parasites. Pour nous, c’était une sacrée expérience, – le marathon était épuisant – mais aussi réjouissante et touchante.

L’histoire est racontée par Martin, co-écrite par nous deux, bruitée par les enfants du multi-accueil Chlorophylle à Nantes, habillée musicalement par moi, et s’appelle donc La disparition des animaux.

L’oiseau silence

À l’occasion du festival Tandem, nous avons créé avec l’illustrateur Loïc Froissart, une lecture dessinée et bruitée intitulée L’oiseau silence. C’était notre toute première représentation et on a hâte de la jouer ailleurs.

L’oiseau Silence raconte l’histoire de Céleste, une petite merlette qui ne parle pas la même langue que les autres oiseaux. Elle possède un langage bien à elle, un langage secret que personne ne comprend, et qu’elle est malgré tout résolue à partager avec d’autres oiseaux. Un petit extrait ci-dessous.

festival Tandem – Nevers

Je suis ce week-end au festival Tandem à Nevers, un festival littéraire à la très belle programmation, qui propose des lectures en duo ou en trio, musicales, dessinées, performées… et qui s’ouvre désormais à la littérature jeunesse. Voilà mon programme (mais celui des autres vaut le détour) :

Samedi à 18 mars à 11h : Lecture musicale avec Martin Page autour de notre livre La folle rencontre de Flora et Max. C’est une lecture très épurée, où nous lisons des extraits du livre en nous accompagnant à tour de rôle au ukulélé.

Samedi 18 mars à 15 h : Lecture dessinée et musicale en duo avec Loïc Froissart. C’est une lecture encore inédite, que nous avons créée  l’occasion du festival. Elle s’appelle L’oiseau silence et il y est manifestement question d’oiseaux et de silence (mais aussi de langage). Côté musique, je tente quelques bruitages à base d’appeaux et de theremin (notamment).

Dimanche 19 mars à 16h30, je lirai quelques textes durant la sieste acoustique pour enfants de Bastien Lallemant.

Lectures musicales et dessinées

Ce week-end, je serai au festival Escales Hivernales à Lille, en compagnie de Martin Page et de Charlotte des Ligneris pour des lectures musicales et dessinées, ainsi qu’un atelier d’écriture.

Le programme :

  • 15h, Le voyage du petit nuage, lecture musicale dessinée pour enfants, en duo avec l’illustratrice Charlotte des Ligneris. La lecture sera suivie d’un atelier d’écriture et d’illustration mené par Charlotte et moi.
  • 16h30, La folle rencontre de Flora et Max, lecture musicale à deux voix avec Martin Page, autour de notre livre éponyme.

La lecture de La folle rencontre de Flora et Max est inédite. Celle du Voyage du petit nuage a déjà été présentée à deux reprises, mais la grande nouveauté, c’est l’ambiance musicale qui va l’accompagner, créée à l’aide de quelques instruments et d’une boîte à musique.

Cette boîte à musique est un petit cadeau que je me suis fait il y a un an avec l’idée de l’utiliser pour des lectures. Alors je suis toute excitée de ce baptême ! Elle fonctionne comme un orgue de Barbarie : on y fait passer une carte à trous qui actionne les lames selon la mélodie qu’on a composée. J’ai donc composé un thème qui a ensuite été perçé sur une carte par Le Turlutain. Martin m’a filmée il y a quelques jours lors d’une répétition.

 

Lecture musicale

Vendredi prochain 6 novembre à 21 h, Martin Page et moi-même serons au Studio-Théâtre à Nantes pour une lecture musicale intitulée “Nos combats nous mènent partout”. Elle aura lieu dans le cadre du festival Bifurcations #1, une carte blanche littéraire et artistique offerte à l’écrivain Mathieu Simonet.

Nous ferons une lecture-musicale autour du livre de Martin, “Manuel d’écriture et de survie”, une lecture à deux voix de notre livre à paraître “La folle rencontre de Flora et Max”, et échangerons quelques mots avec Mathieu Simonet.12184096_406517792875084_8741126942315199731_oTout le festival propose une programme riche en découvertes et en expérimentations littéraires et artistiques, auxquelles ont peut librement assister ou participer. Le programme complet se trouve ici.

Un extrait de notre lecture musicale :

Merci à Mathieu Simonet et à Yves Arcaix pour l’invitation.