Week-end à Paris

Visite du musée Gustave Moreau. Un tout petit musée dans une maison immense (pour Paris), chargé de tableaux sur tous les murs, du sol au plafond. Un peu difficile d’y voir quelque chose, mais c’est une peinture un peu folle, quelquefois très belle.

Et puis petit tour à Montmartre et au parc de la Turlure, un chouette petit jardin (un peu décharné en ce moment) caché derrière le Sacré-cœur, que j’avais découvert pendant mes premières errances.

Découverte de quelques endroits : la très snob librairie Art Curial (qui expose des avions de chasse à l’entrée pour affirmer sa puissance), un chouette café à Ménilmontant, une brasserie pas très chère à Beaubourg.

Et surtout, le gargantuesque petit déjeuner du Crillon, que m’a offert M. Rien d’extravagant, si ce n’est la salade (qui mange de la salade au petit dej ?), mais de délicieux produits à volonté, une mangue qui m’a appris que j’aimais la mangue, un chorizo très fruité, des viennoiseries délicieuses, et une pâte à tartiner chocolat-noisette légère comme une chantilly et onctueuse comme de la crème de marrons. Et puis il y a cette ambiance feutrée (dans un décor évidemment excessif), la gentillesse de tous, l’impression d’y être à l’abri. Et puis le riche est un bel objet d’étude.

0 thoughts on “Week-end à Paris

  1. Hum, je mange de la salade au petit-dej. Disons, lorsque je fais un brunch. Celui du crillon a l’air pas mal, mais je ne crois pas qu’ils me laisseraient rentrer.

    • Oh, alors voilà où se cache un de ces êtres étranges mangeurs de salade au petit déjeuner. Tu es bien trop punk pour le Crillon, c’est certain !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.