Sortie : les artistes ont-ils vraiment besoin de manger ?

Ça y est, le voilà ! Les artistes ont-ils vraiment besoin de manger ?, Le livre collectif que Martin et moi avons édité dans notre maison de micro-édition, Monstrograph, est sorti. Vous pouvez le commander sur notre site, l’acheter à la librairie Récréalivres au Mans, ou demander à votre gentil·le libraire de nous le commander directement.

Je crois que ce livre est né de nos rêveries. Avec Martin, on a souvent pensé à créer un lieu pour y accueillir tous les artistes qu’on aime, une librairie-café-ciné-club-salle de concert-et d’exposition, ou un lieu de résidence, un centre de repos pour amis déprimés (et on en a quelques uns), un café de la forêt, un film documentaire sur la création. Et puis finalement, on s’est dit qu’on allait faire ce qu’on sait le mieux faire : un livre. Après tout, un bon livre, c’est aussi accueillant qu’une cabane, aussi protecteur qu’un Totoro.

On y a invité 29 artistes, écrivain·e·s, dessinateur·trice·s, peintres, traducteur·trice·s, cinéastes, créatrices de recettes, dramaturges, musicien·ne·s… et on leur a posé tout un tas de questions sur leur pratique artistique. C’est un sujet qui nous passionne, d’abord parce que c’est notre métier à nous aussi et qu’il nous interroge chaque jour, et parce qu’on ne cesse justement de s’ébahir du fait que soit notre métier, et qu’on se demander souvent comment font les autres artistes, auteurs, autrices. Aussi parce que le statut des artistes, et en particulier des auteurs, est sacrément menacé en ce moment. Avec ce livre très politique, nous voulions tenter d’esquisser ce que c’est que d’être un artiste aujourd’hui, donner à voir les conditions matérielles, financières et intellectuelles de la création, savoir à quoi ressemble la recette de la tambouille de chacun, où se mêlent souvent tout en même temps précarité, solitude, passion, famille, découragement, petits boulots, exaltation.

Ce livre, on l’a commencé il y a plus d’un an, ça a été un sacré travail, pas mal de fatigue, de soirées consacrées à sa mise en page et un gazillion de relectures jusqu’à ce qu’il nous sorte par les trous de nez, mais qu’est-ce qu’on en est fiers ! Et comme on est un peu fous, on a déjà envie de recommencer, d’interroger d’autres artistes sur d’autres sujets qui touchent à la création. Et on le fera c’est certain.

En attendant, Les artistes ont-ils vraiment besoin de manger ?  est là, imprimé à 300 exemplaires grâce aux contributeurs Ulule qui l’ont précommandé des mois avant sa sortie (et qui ont patiemment attendu – un immense merci à eux !), avec sa couverture turquoise flashy, ses jolis rabats, sa typo Calendas Plus qu’on adore avec ses jolies ligatures, son papier crème, sa collection toute neuve (Minute Papillon), ses 350 pages, denses, pleines de belles métaphores, de joies et de colères, de tristesse et de courage, d’enthousiasme et d’énergie, et sa magnifique liste de contributeurs : Thomas Vinau, Peggy Vialat, Maëva Tur, Antoine Tharreau, Mathieu Simonet , Ryoko Sekiguchi, Laurent Sagalovitsch, Cécile Roumiguière, Dominique Rocher, Melle Pigut, Coline Pierré, Eric Pessan, Eddy Pallaro, Martin Page, Justine Niogret , Marc Molk , Marie Laforêt , Julia Kerninon, Neil Jomunsi, Emmanuelle Houdart, Roland Glasser, Loïc Froissart , Quentin Faucompré , Amandine Dhée, Fanny Chiarello, Julie Bonnie, Sandrine Bonini , Francois Bon, Rodrigo Bernardo, Clémentine Beauvais, Audrey Alwett.

Et on espère que vous l’aimerez autant qu’on l’aime !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *