En vrac

Catch de dessinateurs à moustaches mardi soir à Crêpetown. Sympa mais passage rapide, il y avait trop de monde pour nous, et de toutes façons, on ne voyait pas grand chose. Un drôle de truc, que j’ai regardé avec un intérêt curieux et dont je ne sais pas trop quoi penser.

Pour rentrer, traversée de Nantes et de la Loire à vélo à la nuit tombante, nous rappelant ce que cette ville est douce et belle !

Et hier soir, Terri au Katorza. Un film sur l’adolescence, la différence, la mise à l’écart, la cruauté, beau et troublant,  imparfait et qui survole certains de ses personnages, mais plutôt juste. Un film se relève toujours avec une grande délicatesse de ses flirts avec le glauque, et ramène à chaque fois avec une belle intelligence ses personnages attirés par le monde des adultes à leur réalité d’enfants. Et John C. Reilly est super, comme toujours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.