Paris en couleurs

 

Quelquefois Nantes a des arômes de Paris. L’air, la couleur du ciel, la lumière, me rappellent Paris. Je repense à la vie là-bas qui ne s’est pas arrêtée depuis que l’on est partie, aux minuscules appartements dans lesquels on vivait, et j’ai l’impression que ce n’est pas la même vie, pas le même monde. En devenant impalpables, tous ces souvenirs aigres-doux ont pris l’apparence de rêves.

J’aime que les rues de Paris me soient familières, que des souvenirs y soient logés : me promener à un endroit et y retrouver des bribes de vie, de cette drôle de vie qui ne m’appartient désormais plus tout à fait. Nulle autre ville n’a cette saveur à la fois étrange et si familière à mes papilles. Je m’y sens chez moi, tout en sachant que chez moi, c’est ailleurs.

0 thoughts on “Paris en couleurs

  1. Saveurs? Papilles? Chez toi c’est le monde ne crois tu pas? Il ne pleut pas toujours sur Nantes et sur la place Graslain si tant est que mon orthographe de la dite place soit la bonne.

  2. J’aimerais, oui, mais je n’en suis pas sûre : il y a tellement d’endroits (plus chaleureux que les rues d’une ville) ou je ne me sens pas chez moi.

    Graslin, pour l’orthographe, mais il n’y pleut pas tant que ça. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *