Éloge des fins heureuses

Essai, Éditions Monstrograph, collection Bootleg, sortie juin 2018

Présentation :

Eloge des fins heureuses est un plaidoyer pour l’imagination et pour la fiction, une défense de l’optimisme, des fins heureuses, du romantisme et de la littérature « féminine » comme arme politique, comme instrument d’émancipation sociale, comme démarche féministe.

C’est un texte provocateur (et qui n’est pas dénué d’une certaine dose de mauvaise foi) pour défendre une éthique et une esthétique.

Un extrait :

« Être optimiste, c’est déjà changer le monde

Lorsque j’évoque le sujet de ce texte au cours d’une discussion, mon interlocuteur lève généra- lement un sourcil, puis le deuxième, me de- mande un peu gêné si le titre est ironique, puis tente de dissimuler une moue dubitative ou un sourire condescendant lorsque je réponds que mon livre porte littéralement sur ce que son titre annonce.

Les fins heureuses sont dédaignées, moquées, reléguées aux intrigues de la chick-litt, de la lit- térature pour enfants et des films hollywoo- diens. Comme si une fin heureuse était une forme de sensiblerie et de naïveté qu’on ne passe qu’aux femmes, aux enfants et à ces balourds d’Américains. »

Disponible uniquement par vente en ligne et chez les éditeurs partenaires.